La fente labio-palatine

La fente labio-palatine

Associant une fente labiale et une fente palatine, la fente labio palatine est une malformation qui peut s’accompagner de nombreux effets secondaires et nuire au bien-être de l’enfant. Des mesures doivent être rapidement prises…

 

 

Qu’est-ce que la fente labio-palatine ?

La fente labio-palatine touche environ 1 bébé sur 750.Fente labio-Palatine e traitement orthodontique

Les garçons sont davantage concernés. Le ratio des fentes labio-palatines passe du simple au double entre garçons et filles.

Par ailleurs, les patients d’origine asiatique sont également deux fois plus exposés que les occidentaux tandis que les Africains le sont deux fois moins.

Il fait savoir qu’il ne s’agit pas seulement d’une séparation au niveau des tissus. La fente labio-palatine se caractérise par une déficience des tissus, des dents et du squelette. Elle touche non seulement la lèvre, mais aussi l’alvéole, le palais (primaire et secondaire) ainsi que le voile. Ces différentes parties de la bouche peuvent être touchées isolément ou avec d’autres zones. Par ailleurs, la fente palatine peut être totale, partielle, unilatérale ou bilatérale.

La présence d’une fente labio-palatine altère différentes fonctions. Elle cause des perturbations au niveau de l’alimentation (ou plus précisément la nutrition), la respiration, la parole, mais aussi l’audition. Cette malformation a aussi une incidence sur la croissance. À noter que l’étendue des effets dépend de l’emplacement et de la sévérité de la fente.

 

La réparation de la fente labio-palatine

Réparer une fente labio-palatine fait intervenir plusieurs disciplines parmi lesquelles on retrouve l’orthodontie. Une équipe de spécialistes suit de près chaque cas. L’enfant qui en souffre est alors accompagné tout au long de sa croissance. Ces professionnels travaillent ensemble pour prendre soin de la santé du patient, et déterminer le meilleur moment pour mettre en place un traitement. Il faut néanmoins savoir que tous les soins ne peuvent pas être pris en charge dans un même centre spécialisé.

 

Réparation chirurgicale

Dès sa naissance, l’enfant souffrant d’une fente labio-palatine est suivi par un chirurgien lequel va réaliser une réparation chirurgicale dite primaire. L’objectif est de réparer trois zones spécifiques. D’abord la lèvre et la base des narines, le palais ainsi que le voile du palais. En général, la restauration s’effectue d’avant en arrière et s’achève avant que l’enfant n’atteigne ses 1 an.

 

Le suivi orthodontique

Étant donné les caractéristiques d’une fente labio-palatine, l’intervention d’un orthodontiste est tout simplement incontournable. Dans un premier temps, il faut s’assurer que les dents restent saines et sont exemptes de caries. À noter que l’enjeu va bien au-delà de la santé dentaire : l’existence des dents garantit celle des os… Le traitement orthodontique est entamé très tôt, vers 4 ans. Le praticien met généralement en place des traitements interceptifs (souvent courts) dont l’objectif est d’éviter que des complications ne soient à déplorer pendant la période de croissance. Des appareils fixes sont alors mis en place. Lorsque l’enfant acquiert ses dents définitives, ce sont des traitements multi-attaches qui sont entrepris. Ils s’achèvent en même temps que la croissance. Dans les cas extrêmes, il est possible qu’une chirurgie des maxillaires soit entreprise. Celle-ci est généralement programmée entre 10 et 12 ans (tout en boostant mécaniquement le développement des os) ou plus tard, entre 16 et 18 ans en modifiant la position les maxillaires. Une contention est ensuite programmée afin d’optimiser le résultat.

 

Autres suivis

Outre le suivi orthodontique, d’autres effets de la fente labio-palatine doivent aussi être pris en charge. L’équipe qui suit l’enfant s’assure notamment que l’acquisition du langage se déroule positivement. De même, son audition doit être vérifiée. Sans oublier les interventions chirurgicales qui peuvent s’avérer nécessaires (rhinoplastie, ostéotomie, traitement de fistules, chirurgie du sphincter ou encore du pharynx). Parents et praticiens collaborent étroitement pour le succès du traitement.

 

Laisser un commentaire