L’orthodontie fonctionnelle : présentation

L’orthodontie fonctionnelle : présentation

Traitement en orthodontie fonctionnelle a Paris

L’orthodontie fonctionnelle est une branche de l’orthodontie qui aborde les dents comme faisant partie intégrante d’un tout. Le traitement des dents se fait alors en prenant en considération le reste du corps.

 

Comprendre l’orthodontie fonctionnelle

Avec l’orthodontie fonctionnelle, les dents sont considérées comme étant la portion d’un ensemble, en l’occurrence l’ensemble de l’organisme.

Cette approche se penche alors sur les différentes fonctions qui peuvent faire intervenir les dents, en l’occurrence la mastication et la déglutition, la respiration ou encore la posture. Lorsque ces fonctions sont altérées, il existe un risque de mauvais développement de la mâchoire. A contrario, lorsque ces fonctions évoluent bien, le développement bucco-dentaire s’effectue dans les meilleures conditions.

Il faut savoir que cette branche de l’orthodontie se destine surtout aux enfants qui sont en pleine phase de développement (entre 5 et 11 ans). Chez ces jeunes patients, l’atteinte des objectifs est plus rapide et l’efficacité du traitement est optimisée. Il reste néanmoins possible qu’elle soit appliquée chez les patients adultes, mais avec des résultats plus lents et moins bons.

 

Les différentes fonctions faisant intervenir les dents

Dans le cadre de l’orthodontie fonctionnelle, on tient donc compte de toute fonction faisant intervenir les dents :

  1. Mastiquer : lorsque vous mâchez la nourriture, les dents supérieures et inférieures se touchent assez fortement. Certaines personnes ont tendance à mastiquer seulement d’un côté, ce qui peut favoriser un déplacement de la mâchoire inférieure. Au fil du temps, une malocclusion peut être constatée. Dans tous les cas, chaque fois que l’on mange quelque chose toutes les dents et les muscles de la bouche sont sollicités.
  2. Déglutir : quotidiennement, vous avalez votre salive près de 2 000 fois. Chaque fois, vous serrez un peu les dents. À ce moment, il ne faut pas que des muscles interviennent que ce soit ceux des lèvres, de la langue ou encore des joues.
  3. Une bonne posture : la posture naturelle du corps est droite, à la verticale. En cas de courbure ou de tassement, des effets négatifs peuvent être constatés dans la bouche, tels que l’affaissement de la langue pouvant provoquer des déformations dentaires.
  4. Respirer : cette fonction vitale doit s’effectuer exclusivement par le nez, tout au long de la journée et de la nuit. Grâce à une respiration nasale, les sinus se développent bien, de même que le palais ainsi que les pommettes.

Pour que toutes ses fonctions puissent être parfaitement opérationnelles, il est possible que l’orthodontie fonctionnelle sollicite d’autres disciplines comme l’orthophonie ou l’ostéopathie.

 

Quels appareils dentaires ?

Dans le cadre d’un traitement d’orthodontie fonctionnelle, le praticien peut conseiller des gouttières dont les spécificités dépendent de différents critères, en l’occurrence l’âge du patient et l’ampleur de la correction nécessaire. Ces dispositifs doivent alors être gardés pendant une certaine durée (de jour et/ou de nuit). Tout est mis en œuvre pour que le traitement chez les jeunes patients soit aisé. Ceux-ci pourront notamment porter la gouttière en réalisant ses activités habituelles (faire les devoir, regarder la télévision, dormir…). Parallèlement, des exercices simples sont préconisés au patient.

Il convient de souligner que les techniques ainsi que les matériaux utilisés sont sélectionnés soigneusement. Ils doivent être adaptés à l’organisme délicat des plus jeunes.

Laisser un commentaire